Mon jeu – Nous sommes ainsi faits Montessori – Headu

Hello tout le monde !

J’espère que vous allez bien ?

Avec les enfants on a découvert un jeu très super sympa, c’est Nous sommes ainsi faits Montessori de Headu, je vous en parle tout de suite ci-dessous.

En manipulant le matériel contenu dans le jeu, les enfants apprennent à reconnaître les parties du corps, élaborent le schéma corporel et s’exercent à représenter le corps en position immobile et en mouvement. En observant les images et en manipulant les pièces, les enfants prennent conscience de leur propre corps qu’ils utilisent dès leur naissance comme un instrument au travers duquel ils apprennent à se situer eux-mêmes par rapport au monde. Avec l’aide d’un parent (ou d’un éducateur), il est possible d’organiser aussi bien des activités d’apprentissage à partir du matériel fourni que de activités « en mouvement » et des jeux psychomoteurs au sein d’espaces en plein air, au travers desquels les enfants renforceront leur autonomie ainsi que leur sécurité émotionnelle.

A la découverte du corps humain :

On utilisera le matériel fourni, c’est-à-dire les cartons et les pièces prédécoupées auto-correctives, pour présenter les différentes parties du corps, les postures, les actions, les organes des sens, les phases de la croissance, au travers d’activités d’apprentissage guidées, à mettre en place sur une surface de jeu. On fera également appel à la méthode Montessori de la leçon en trois temps afin de fixer les concepts et les noms au fur et à mesure que nous les présentons aux enfants. Au cours de la première phase de la leçon en trois temps, on montre un carton, par exemple celui intitulé « Les parties du corps », ainsi que les éléments qui le composent qui y sont représentés. On les montre du doigt en prononçant leur nom à haute voix. Par exemple : « Ça, c’est la tête de la petite fille ! », « Ça, c’est le bras du petit garçon ! », « Ça, c’est le pied du garçon ! ». On présente ensuite le deuxième
carton (« Devant et derrière ») et on continue à nommer les différentes parties du corps. On entame ensuite la deuxième phase de la leçon Montessori et on demande aux enfants d’indiquer les
différentes parties du corps pour répondre aux questions suivantes : « Où est la tête de la petite fille ? », « Où est le bras ? », « Où est le pied du petit garçon ? ». On encourage donc les enfants à répondre en indiquant les parties du corps avec le doigt. Enfin, on leur demande d’assembler
les cartons de manière autonome en respectant l’approche qui caractérise la troisième phase de
la méthode Montessori. Tout en montrant l’une après l’autre les différentes pièces à encastrer on leur demandera : « Ça, c’est quelle partie du corps ? », « Où se trouve-t-elle ? ». Cette phase encourage les enfants à se rappeler le nom des différentes parties du corps, à le prononcer à haute voix et à exécuter la consigne en plaçant la partie du corps au bon endroit sur le carton. On procédera ainsi afin de présenter tous les cartons (celui des positions, des actions, des organes des
sens, des émotions et des phases de la croissance), en respectant toujours la méthode en trois temps : présenter les différents concepts, demander aux enfants de les indiquer en leur posant des questions-stimulus et enfi n, renforcer le processus de mémorisation en leur demandant de se rappeler le nom des différents éléments et de les encastrer dans l’emplacement correspondant.

Le loto du corps humain :

Le jeu de loto que nous allons illustrer permet de renforcer les acquisitions précédentes. On distribue un carton à chacun des joueurs. On place toutes les pièces dans un sachet et on les pêche une à la fois en formulant des questions : « Ça, qu’est-ce que c’est ? », « Comment ça s’appelle ? », « Où ça se trouve ? ». Les enfants répondent aux questions et, lorsqu’ils possèdent le carton correspondant, ils prennent la pièce et l’encastrent dans l’emplacement correspondant. Celui qui complètera son carton en premier sera le gagnant.

Jouons avec le corps :

Afin d’encourager les enfants à prendre conscience de leur corps, il est possible d’organiser, en plein air, au sein d’un espace bien défini, une activité « en mouvement » amusante. L’activité proposée est semblable à la danse « Gioca Jouer » de Claudio Cecchetto. Il s’agit d’utiliser les pièces du jeu pour encourager les enfants à localiser, sur leur propre corps, les éléments représentés, à imiter les positions ou encore à mimer les actions ou les phases de la croissance. On pourra utiliser tous les cartons à la fois ou seulement une partie d’entre eux en fonction de l’âge et des habilités des enfants. Pour commencer, on se munit du carton (sans les pièces prédécoupées) des parties du corps et des cinq sens que l’on pose sur une surface de jeu. On montre les pièces l’une après l’autre,
en prononçant à haute voix la partie du corps ou de l’organe des sens avant de l’insérer dans l’emplacement correspondant. Alignés en face de nous, Les enfants devront toucher le plus vite
possible la partie de leur corps ou l’organe de sens que l’on vient de leur présenter. Le jeu est encore plus amusant avec les cartons des « positions », des « actions », des « émotions » et de la « croissance » parce que les enfants doivent prendre les positions représentées sur les cartons, imiter les expressions ou imiter les actions, les phases de la croissance avec leur corps et leur visage.

Dessinons les parties du corps :

L’ardoise et le feutre effaçable permettent aux enfants de s’exercer à dessiner leur propre corps ou celui d’un enfant en général. Pendant une telle activité, il est judicieux de mettre en valeur les
différents éléments du corps ainsi que leurs noms respectifs que les enfants ont appris au cours des activités précédentes. Ici aussi, on utilisera tout d’abord les cartons représentant les parties du corps comme modèles en invitant l’enfant à dessiner le corps du petit garçon ou de la petite fi lle. Plus l’enfant a conscience de son propre corps, plus la connaissance du schéma corporel sera
précise et par conséquent plus le dessin sera précis et complet. Dans le cadre du parcours d’apprentissage illustré ci-dessus, cette activité de dessin permet en outre d’effectuer une évaluation intermédiaire du niveau d’acquisition des apprentissages.

Ce jeu éducatif pour les 3-5 ans est très utile pour se familiariser les parties du corps et le schéma corporel, les cinq sens, les expressions du visage… Il apprend aussi à les représenter en dessinant.

C’est un jeu à encastrements pour découvrir l’identité physique et émotive.

Ce jeu permet d’apprendre en s »amusant, Wyatt (3 ans) adore ce jeu.

Lien du jeu s’il vous intéresse :

Nous sommes ainsi faits Montessori

Vous pouvez retrouver tous les jeux Headu sur leur site ou sur Facebook et Instagram

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s